Accueil > Archives en ligne > Photographies > La collection photographique de Zacharie et Hervé Blanchaud, 1906-1939

Archives en ligne

La collection photographique de Zacharie et Hervé Blanchaud, 1906-1939

Cote FRAC_49328_42Fi473_POS

En septembre 2008, les Archives de Saumur firent l'acquisition d'un lot de 734 plaques de verre provenant de l'atelier Blanchaud, père et fils, photographes attitrés de l'Ecole de cavalerie pendant la première moitié du XXe siècle.

Natifs de Vignols en Corrèze, Zacharie Blanchaud, sa femme Marie et leur garçon âgé d’un an, Hervé, arrivent à Saumur en juillet 1892. Zacharie vient y poursuivre sa carrière militaire. A vingt-huit ans, il est engagé comme cavalier de manège à l’Ecole d’application.

Sur la place du Chardonnet, Zacharie croise très probablement Francis Voelcker qui exerce ses talents de photographe à Saumur depuis 1885. En 1902, Zacharie abandonne sa carrière de cavalier, mais ne quitte pas pour autant l’Ecole, puisqu’il devient le nouveau photographe « hippique » (Voelcker décède en 1905).

Après une brève installation dans un immeuble de la rue de la Maréchalerie, la famille Blanchaud emménage au n°65 de la rue Saint-Nicolas. A partir de 1911, Hervé travaille officiellement avec son père et la famille transfère son commerce au n°63. Située dans les combles, la verrière de l’atelier est encore visible aujourd’hui.

Zacharie et Hervé sont présents lorsque les régiments arrivent à l’Ecole pour suivre les cours d’instruction militaire. Ils accompagnent les cavaliers lors des manœuvres en campagne et assistent aux entraînements équestres, aux exercices de traversée du Thouet, aux courses hippiques, aux carrousels, aux visites des délégations étrangères, ainsi qu’aux moments de détente.

Les clichés réalisés témoignent également d’événements exceptionnels qui marquent la vie de la cité ligérienne, tels que l’inondation de l’année 1910 ou le Grand prix d’aviation de 1912, dont une étape se déroule sur la prairie du Breil. Grâce à leur objectif, les prouesses de Roland Garros, celles de Gabriel Espanet ou de Marcel Brindejonc des Moulinais sont immortalisées.

Les Archives de Saumur tiennent à remercier tout particulièrement Anne, Henri et Pierre Blanchaud pour leurs précieuses recherches dans la documentation familiale, ainsi que Joseph-Henri Denécheau, Fabrice Masson et le capitaine Jean-Pierre Beneytou pour leur disponibilité et leur participation à l’identification de certains clichés.

Aidez-nous à retrouver le nom des personnes photographiées et n’hésitez pas à nous transmettre des informations sur les vues d’architecture, les reportages et autres clichés. Pour cela, nous vous invitons à nous contacter.

Aucun commentaire


© Archives de la ville de Saumur - Plan du site - Contact - Mentions légales - Crédits